Bloodfield – Sinners Or Liars

Chroniqué par : Alex. « MetaL » Leblond

Date de sortie : 7 décembre 2016

Note : 7/10

 

Si le nom « Bloodfield » ne vous dit pas grand-chose, dites-vous que c’est normal. Ce groupe venu directement de Vicenza, une ville situé au nord de l’Italie, en est à ses premières armes. En effet, « Sinners Or Liars » est le tout premier album du groupe. Malgré ses origines, Filippo Cinetto  chante en anglais.

 

Ce band trash métal a vu le jour en 2009. C’est en jouant des « covers » de Slayer, Testament et Kreator que le quintette a pu développer leurs habilités à jouer ce genre de musique.

 

Leur premier album « Sinners Or Liars » comporte 9 titres incluant une intro d’une minute vingt secondes, pour un total de 36 minutes de musique: c’est court mais heureusement, c’est intense. Dès les premières notes de « Greed », on sait à quel genre on a affaire. Du métal, parfois rapide (pas trop) et parfois un peu plus lent, mais toujours lourd. Sur certains titres, on peut reconnaître les influences certaines de Testament et Kreator mais le style de chant est original. Mention spéciale à la chanson titre de l’album: du trash pur et dur, un refrain où le chanteur ne ménage pas sa voix et un jeu de guitare et de batterie excellent.

 

Côté production, gardons en tête que c’est un premier album, ça ne se compare pas à des productions de groupes bien établis. Malgré cela, c’est honnête, on entend bien la basse, les guitares sonnent bien, la batterie est bien présente (peut-être trop) et la voix bien calibrée.

Somme toute, c’est un album correct. Bloodfield y va d’une formule connue sans trop de surprise. C’est un groupe à découvrir si vous aimez le trash métal.

 

1. 6:16                                                                       Simone Farinea, batterie

2. Greed                                                                  Domenico Thyany, guitare

3. Envy                                                                     Luca Cestaro, bass

4. Gluttony                                                             Diego Gasparotto, guitare

5. Sloth                                                                      Filippo Cinetto, chant

6. Sinners Or Liars

7.Pride 

8.Wrath

9.Lust